Souligner « La Journée internationale des femmes » en ce 8 mars 2021…pourquoi?

Souligner « La Journée internationale des femmes » en ce 8 mars 2021…pourquoi?

Par Danielle Bédard, conseillère d’orientation

La journée du 8 mars est, traditionnellement, l’occasion de mettre de l’avant la lutte pour les droits des femmes. Aujourd’hui, et ce, pour un certain nombre de personnes, sans distinction d’âge ou de genre, les luttes pour la réduction des inégalités des femmes par rapport aux hommes apparaissent comme des combats du passé. Il est vrai que dans notre société québécoise, une évolution certaine est visible autant dans la sphère privée que sur le marché du travail. Effectivement, les femmes ont aujourd’hui accès à l’ensemble des programmes de formation et plusieurs occupent des postes de responsabilités bien rémunérés. De plus, une grande proportion d’hommes s’investit avec constance et sérieux auprès des enfants et fait sa part dans les tâches domestiques.

En contrepartie, la dernière année, marquée par la pandémie mondiale, nous aura permis de remarquer que certains secteurs d’emplois sont davantage touchés que d’autres par la crise sanitaire. Par exemple, les secteurs que sont l’éducation, les soins de santé, la restauration et l’hôtellerie comptent de nombreux métiers et professions, souvent moins valorisés, moins bien payés et occupés en très grande majorité par des travailleuses.

Et que dire du télétravail? Majoritairement vécu par des femmes avant 2020, une grande partie de la population active sur le marché du travail a dû s’y adapter bon gré mal gré. Bonne nouvelle! Maintenant, nous savons tous que le télétravail c’est du vrai travail. Eh oui, enfin! Toute une reconnaissance pour les travailleuses aguerries à ce mode d’emploi.

Du côté de la vie privée, regardons l’impact de la dernière année dans la répartition des tâches domestiques entre hommes et femmes. Petit quiz pour ceux et celles qui vivent en couple : Qui a accordé le plus de temps à la préparation des repas? Aux courses? À s’occuper de faire l’école aux enfants à la maison? Soyons honnêtes et regardons autour de nous : ce sont majoritairement des femmes qui font le sacrifice de modifier leur horaire ou de trouver des solutions afin de concilier la vie personnelle et la vie professionnelle. Nous en conviendrons, cette situation est difficile pour tous, cependant, elle engendre un autre constat positif; aujourd’hui, à peu près tout le monde connait le concept de « charge mentale ». Bravo et enfin !

Heureusement, les professionnels (hommes et femmes) d’Orientation Travail sont là pour répondre aux besoins qu’engendre l’actualité, situation qui ne fait peut-être qu’exacerber des réflexions déjà présentes pour plusieurs personnes. Notre travail : accompagner celles et ceux qui souhaitent faire des ajustements à leur vie professionnelle, tout en tenant compte de leur réalité personnelle. Aux questionnements des femmes qui cherchent des solutions pour maintenir leur autonomie économique, nous répondons présents. Car oui, il faut bien le dire, plusieurs d’entre elles ont vu leur situation professionnelle bouleversée. Les remises en question sont nombreuses et justifiées. De tout temps, les femmes ont des parcours professionnels sinueux, ce qui en fait des championnes de l’adaptation. Cependant, il est bon parfois d’être soutenues et accompagnées dans ses réflexions et nous sommes là pour ça!

Bonne journée internationale des femmes à toutes et merci à nos nombreux alliés pour plus d’égalité et d’équité!